• CENTRO EDITORIALE SCIENTIFICO

    CENTRO EDITORIALE SCIENTIFICO

La recensione di Sergio Piscopo della Rivista «Lingua, letteratura, traduzione - volume 1»

AA.VV., LINGUA, TRADUZIONE, LETTERATURA – Rivista internazionale di studi umanistici diretta da Graziano Benelli, Sabrina Aulitto e Graziano Benelli (a cura di), Roma, Istituto Armando Curcio, University Press, 2017

 

La revue internationale « Lingua, traduzione, letteratura » éditée par l’Istituto Armando Curcio, dirigée par Sabrina Aulitto et Graziano Benelli, présente son premier volume consacré aux thèmes littéraires, linguistiques et traductifs. Son but est basé sur le développement et la favorisation dans l’enseignement supérieur d’une didactique « haut de gamme » en matière de formation comme Cristina Siciliano l’explique dans la préface.

Annalisa Aruta Stampacchia ouvre ce volume avec une contribution dont le titre est « Seduzione e meccanismi indiscreti dell’art de s’habiller nel Settecento francese », où elle insiste sur la mode française du XVIIIe siècle. Sabrina Aulitto présente une étude lexicographique en synchronie intitulée « Il termine économie in alcune fonti lessicografiche francesi del Settecento e dell’Ottocento » dont l’objectif est d’analyser les définitions du lemme économie au sein de certaines sources lexicographiques françaises du XVIIIe et du XIXe siècle. Graziano Benelli illustre une contribution consacrée à l’auteur guadeloupéen Daniel Maximin dont le titre est « Daniel Maximin : dalla Négritude alla Caraïbitude ». Diana Bianchi souligne dans sa contribution intitulée « I gentiluomini si prendono per la gola : cibo e identità nei romanzi di Georgette Heyer » l’importance de l’alimentation dans la littérature anglaise du XVIII siècle. La contribution d’Emanuele Brambilla dont le titre est « Il n’y a pas de liberté sans règles. I principali schermi argomentativi nei discorsi di Nicolas Sarkozy sulla crisi economica » est axée sur la pragmatique se rapportant aux discours politiques et économiques de Nicolas Sarkozy lors de la crise financière. Maria Benedetta Collini présente une étude dont le titre est « Tissus et étoffes dans le premier Régnier (1885-1900). Collini illustre comment les tissus et les étoffes dans les ouvrages du poète Régnier sont vus comme des « robes de honte » imprégnées d’un sens de dissimulation et de mensonge. Nadia Degli Antoni et Cesare Gagliardi présentent une contribution titrée « L’inglese doganale : importanza di una competenza linguistica specifica », où ils font face aux enjeux liés au domaine concernant la traduction de documents européens en matière des droits de douane. Mariateresa Franza dans sa contribution « Mad clocks and reversed time : experiments in non-linear time in Lewis Carroll’s Sylvie and Bruno » explore le monde mystérieux du temps dans le roman en question au sein de l’Angleterre victorienne. La contribution d’Anna Giambagli dont le titre est « Indagine sulla sentenza europea : la trasposizione del testo giuridico dal francese all’italiano nella traduzione scritta e orale » se concentre sur les traductions de l’italien au français des arrêts européens. Dans l’essai « Lumière, espace et corps. La métaphore dans l’Approche de la parole de Lorand Gaspar », Annafrancesca Naccarato ponctue l’objectif authentique de la métaphore axé sur le développement des potentialités visuelles du langage.  La contribution de Catia Nannoni dont le titre est « Vengeance du traducteur : quand la métafiction traductive vise à la traductologie » est axée sur le premier roman de Brice Matthieussent, qui parvient à explorer les réflexions traductologiques à l’intérieur d’une métafiction occasionnellement déconcertante. Francesca Piselli illustre une contribution consacrée à Chateaubriand dont le titre est « Le prime traduzioni italiane del Génie du Christianisme (1802-1847) di Chateaubriand », où elle trace l’histoire littéraire de l’ouvrage concerné. La contribution de Manuela Raccanello intitulée « Colonizzazione e lessicografia in Francia nel XVII e XVIII secolo » est axée sur une analyse « décodeuse » de certains dictionnaires pour vérifier l’apparition d’évidentes transformations au niveau sémantique de la colonisation. Dans l’étude suivante, Nataša Raschi, avec sa contribution titrée « Sur la variation linguistique en Afrique : le nouchi de la Côte d’Ivoire », se propose d’analyser la situation du plurilinguisme en Côte d’Ivoire. Dans l’essai « La politica linguistica in Côte d’Ivoire durante la colonizzazione e la post-colonizzazione », Carmen Saggiomo présente un aperçu historique visant l’exploration des différentes étapes de la colonisation française en Côte d’Ivoire. La figure du poète est étalée dans l’étude de Gisèle Vanhese titrée « La poésie française d’Alfredo Ganotena et la parole nomade », où la chercheuse passe en revue le ressort des œuvres du poète en soulignant l’originalité de sa personnalité et de son itinéraire intellectuel. La dernière contribution intitulée « Le fabuleux destin d’Aladdin : variations françaises sur un conte des Mille et Une Nuits », Ilaria Vitali, à travers une approche en diachronie saisissant les métamorphoses d’Aladdin, met l’accent sur les effets produits par ce conte dans l’imagerie populaire.

Sergio Piscopo

 

Sede | Viale Palmiro Togliatti, 1625 (00155) Roma, Italia

Telefono | 0645504580 - Fax | 0645504593
Whatsapp 3755260135
dal Lunedì al Venerdì, 09:30 - 13:30 e 14:30 - 18:00
Sabato 9:30 - 16:00

Privacy